19/10/2010

Bilan de l'édition 2010

La décision du Cercle d’Histoire et d’Archéologie d’étendre à deux jours la fête médiévale était un beau pari, suscitant un bel enthousiasme de la part des médiévistes.

Pas moins de 5 compagnies étaient présentes avec leur campement, assurant le spectacle avec des animations telles le travail du bois, du métal, la vannerie ou l’apiculture ; des animations parfois impressionnantes comme l’archerie, les démonstrations de tir de trébuchet (catapulte médiévale) et les combats en armure, avec toujours un souci historique et didactique.

 

Le banquet du samedi était, comme chaque année, complet. Il s’est déroulé dans la bonne humeur, animé par notre magicien-jongleur Maître Gonin et les Troubadours d’Aliénor.

 

Les chouettes et autres faucons ont temporairement fait de l’amphithéâtre de la Muchette leur royaume.

 

Une douzaine d’artisans proposaient leurs créations et marchandises : vêtements, bijoux, breuvages typiques, calligraphie, salaisons, coutellerie, cuirs,…

 

La nuit du samedi au dimanche, les trompes d’eau ont détrempés les tentes et étals, contraignant nombre d’artisans à plier bagage au petit matin.

La pluie, présente de plus belle le dimanche, n’a certes pas démonté les courageux, médiévistes, artisans, visiteurs et même vikings, qui ont pu découvrir le spectacle de l’alchimiste, bien au sec dans le hangar-refuge, un verre de whisky écossais à la main et une crêpe chaude au sucre sur la table.

La pluie a, contre toute attente, donné une dimension magique, presque irréelle, aux prestations des cornemuses de « Celtic Passion ». Un public enchanté s’est laissé transporter par les sonorités profondes, émouvantes, ancestrales de ces instruments impressionnants.

 

Le mauvais temps n’a pas entaché le moral des bénévoles du Cercle d’Histoire qui comptent bien, toujours en collaboration avec le service Culture et Tourisme,  réitérer avec enthousiasme l’expérience des deux jours de fête médiévale,l’année prochaine, soit les 24 et 25 septembre 2011.

 

Longue vie à la mémoire de Jehan Froissart !

 

11:29 Écrit par dame amalthea dans édition 2010 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.